Assemblée générale de l'ANAA: calme, en avant et droit

Vendredi 14 Mars, Pompadour accueillait l’Assemblée Générale de l’Association Nationale Anglo-Arabe qui s’est déroulée dans une agréable sérénité. Cette AG était cette année élective avec le renouvellement de la moitié des administrateurs.

C’est sans grande surprise que le Président dans son rapport moral annonçait la baisse inévitable des aides accordées aux associations de race tant au niveau du Ministère de l’Agriculture que des fonds EPERON, principales sources de financement pour les actions de communication et d’élevage.
L’ANAA, comme toute autre association de race, doit à l’avenir accroitre son autofinancement, par la mise en place de prestations proposées aux éleveurs.
Le trésorier a ensuite présenté les comptes, le commissaire aux comptes a souligné l’effort fait par l’ANAA pour diminuer les frais de fonctionnement. Les comptes n’ont d’ailleurs soulevé aucune question de l’assemblée et ont été adoptés à l’unanimité.
Les délégués ont ensuite été invités à élire le conseil d’administration. Les administrateurs sortants ont tous été renouvelés, et de nouveaux candidats élus ont rejoint le conseil, avec pour la première fois des représentants de la Corse et du Sud Est de la France en la personne de Gérard Barabotti (PACA) et Antoine Lorenzoni (Corse), avec à leur côté Jean Catry (Poitou Charente) et Xavier de la Raitrie (Aquitaine), 2 élevages d’anglo-arabes renommés (Chabot et Escages) vont à leur tour s’investir activement pour la race.
La suite de l’Assemblée fut constructive puisque que les échanges entre les participants ont pu se faire sereinement et des propositions intéressantes ont émané de l’auditoire.
La commission du stud-book annonçait la possibilité d’inscrire dans la section 3 du stud-book, fraichement instaurée, les produits ayant entre 12.5% et 25% de sang arabe. En concours d’élevage le saut monté des 3 ans sera obligatoire pour le régional (ou qualificatif) et le national.
La caractérisation mise en place depuis 2010, arrive au seuil des 1000 chevaux nécessaires pour calculer les premiers indices morphologiques. Une première étape consistera en l’analyse des critères identifiés pour aboutir à terme à un outil permettant de raisonner les croisements.
Après des échanges avec l’assemblée l’aide à la jeune génétique mâle, remise en cause en 2014 par la baisse des financements, semble être une action à conserver, en menant en parallèle une démarches pour la voie femelle, avec dans un premier travail l’identification des bonnes poulinières.
En terme de communication et de promotion le groupe de travail a présenté les travaux passés avec la mise en place en 2013 de la page facebook , de la newsletter, la diffusion de l’Anglo-Arabe Magazine, et la présence sur les salons français. Le Président a rappelé que pour l’année 2014 l’ANAA pourra bénéficier du stand inter-races sous l’égide de la SHF, cela étant toutefois conditionné par les aides du fonds EPERON. Cependant une présence aux Jeux Equestres mondiaux semble incontournable, même si le budget est (malheureusement) à la hauteur de l’événement !
Le GPA Jump Festival à Cagnes/Mer qui se déroulera du 25 mars au 6 avril constitue une vraie opportunité pour la race dans cette région où l’élevage est peu présent mais les utilisateurs nombreux. L’ANAA a joué le jeu de cette première édition qui s’annonce comme étant le festival de CSO incontournable du Grand Sud .
Les finales internationales de l’Anglo-Arabe se dérouleront pendant la traditionnelle Grande Semaine de Pompadour du 18 au 21 septembre 2014. Le programme des journées change peu avec le retour du symposium Mérial en soirée et le maintien d’une opération de commercialisation pour les chevaux de 0 à 7 ans.
L’ANAA toujours très attentive aux remarques et préoccupations des éleveurs a annoncé un projet de Centre National de l’Anglo-Arabe, qui dans ses grandes lignes, offrira aux éleveurs la possibilité de valoriser à moindre coût leur produits pour le CCE, et permettra en parallèle la formation des cavaliers de complet. Ce projet soutenu par l’IFCE , sera basé sur le site emblématique de Pompadour de part son histoire étroitement liée avec la race et grâce à ses infrastructures, avec la jumenterie nationale pour la partie conservatoire génétique. Innovant et structurant le Centre National de l’Anglo-Arabe pourrait verra le jour dès 2015.
L’assemblée générale s’est terminée par les interventions de Guillaume de Thoré , directeur de la SHF, et Philippe Martin, président de la FENECSO.
En conclusion une AG constructive et positive à l’image des excellents résultats obtenus l’an dernier par nos anglo-arabes.


 

Article mis en ligne le 16/03/2014.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.



Nos partenaires :